De nouvelles technologies sur le réseau de transport d’électricité pour réussir la transition énergétique

Au cœur d’un système électrique qui va évoluer plus fortement dans les cinq prochaines années que durant les cinquante dernières, RTE a l’ambition de devenir le premier réseau européen couplant infrastructures électriques et numériques. Ainsi, RTE va déployer et généraliser les technologies numériques sur son réseau (capteurs, monitoring), afin de permettre :

  • la collecte à grande échelle, et le traitement, d’informations sur ses ouvrages
  • le développement de nouvelles synergies entre exploitation et maintenance du réseau.

Ce déploiement se fait notamment dans le cadre des projets « Smile » et « FlexGrid », dans lesquels RTE s’est engagé à déployer respectivement en régions Bretagne et Pays-de-la-Loire, et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, un ensemble de solutions innovantes ouvrant le chemin aux réseaux électriques intelligents.

Deux exemples récents illustrent cette démarche.

L’annonce du déploiement de 4 postes de « nouvelle génération »

Le 7 février 2017, RTE a annoncé le déploiement dans les régions Bretagne et Pays de la Loire, d’ici 2020, de 4 postes électriques de « nouvelle génération ». Ces nouveaux postes préfigurent les nœuds du réseau du futur mariant électrotechnique et numérique. Avec ces postes électriques de nouvelle génération, RTE va combiner les technologies les plus avancées de l’électrotechnique avec celles du numérique, et contribuer ainsi à la réussite de la transition énergétique, au bénéfice de ses clients et des territoires.

L’installation de nouveaux capteurs permettra l’acquisition et l’analyse en temps réel d’un grand nombre de données (météo, électrotechnique, etc.) et favorisera ainsi une gestion toujours plus dynamique du système électrique, en faveur d’une qualité d’électricité encore renforcée pour les territoires et de l’accueil des énergies renouvelables.

RTE va ainsi investir 30 millions d’euros entre 2017 et 2020, pour la mise en œuvre de ces innovations technologiques et numériques dans les régions Bretagne et Pays de la Loire.

L’installation de capteurs pour accroître les capacités des lignes

Autre exemple, cette fois-ci en PACA : pour la première fois en France, RTE a installé, le 16 février 2017, des capteurs pour suivre en temps réel l’effet du vent sur une ligne électrique à 400 000 volts. Cette technologie va permettre à RTE de mettre le mistral au service de la sécurité d’alimentation électrique de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En effet, le refroidissement assuré par le mistral, qui souffle en moyenne 100 jours par an sur la ligne Tavel-Realtor, peut permettre dans certains cas favorables, notamment lors des pointes de consommation ou d’avaries sur les lignes voisines, d’accroître la capacité de la ligne et donc de transporter plus d’électricité. In fine, cette nouvelle technologie peut permettre de renforcer la sécurité d’approvisionnement électrique de la région.

L’installation de ces capteurs favorisera là aussi une gestion toujours plus dynamique du système électrique, contribuant à la réussite de la transition énergétique.

Ces exemples s’inscrivent dans le cadre du projet industriel « Impulsion & Vision » mis en œuvre par RTE pour faire du réseau de transport d’électricité français, le 1er réseau couplant électricité et numérique d’Europe.

A propos de RTE :

RTE, Réseau de Transport d’Électricité, est une entreprise de service. Notre mission fondamentale est d’assurer à tous nos clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie. À cet effet, RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens, offrant ainsi des opportunités d’échanges d’électricité essentiels pour l’optimisation économique du système électrique. RTE emploie 8 500 salariés.

Plus d’informations : http://www.rte-france.com/fr

Crédits photo : Philippe Brault et Helios Image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *